Solactive Swiss Family Owned Companies Index

La famille, facteur de succès et de rendement

 

UBS Open End PERLES sur le Solactive Swiss Family Owned Companies Index

I. Un modèle de réussite

Depuis la crise financière mondiale – si ce n'est pas avant – les entreprises familiales ont vu leur prestige s'accentuer considérablement sur les marchés des capitaux. Cette espèce plutôt rare se caractérise en effet par la stabilité et la résilience. Ainsi, les entreprises familiales ne pensent pas en trimestres, mais en générations. En 2015, pour faciliter aux investisseurs l'accès à ce thème de placement, est né l'indice Solactive Global Family Owned Companies Index (ubs.com/entreprises-familiales). Son succès a donné naissance à une version helvétique: le Solactive Swiss Family Owned Companies Index.

II. Le secret de la réussite

Une étude d'UBS Global Research (source: "Q-Series – Why do Family-Controlled Public Companies Outperform? The Value of Disciplined Governance", 29 sept 2016) met en relief les divers avantages de cette structure de propriété. Non seulement les entreprises aux mains d'une famille sont plus profitables, mais le cours de leurs actions subit moins de fluctuations que les titres comparables des indices de grandes capitalisations. Pour le UBS Global Research, cette surperformance des entreprises contrôlées par des familles est due principalement à une plus grande efficacité de la direction d'entreprise et à une grande discipline dans la gestion des coûts. La gestion rigoureuse de la succession est un autre facteur de succès. En moyenne, dans les 500 plus grandes entreprises familiales du monde, la quatrième génération est déja aux manettes.

III. Les stars tranquilles rassemblées dans un indice

L'Université de Saint-Gall, qui s'intéresse aussi de près à ce thème, a fondé son propre centre de recherche et de formation. Les chercheurs de Saint-Gall ont lancé, conjointement avec la société d'audit EY (Ernst & Young), l'indice Global Family Business, qui réunit les 500 entreprises familiales mondiales qui réalisent le plus fort chiffre d'affaires. Une distinction est faite entre les entreprises cotées en bourse ou non. Dans le premier cas, au moins 32% des droits de vote doivent être entre les mains d'une famille pour que l'entreprise soit considérée comme une entreprise familiale. Les membres de l'indice Solactive Swiss Family Owned Companies ne font pas exception.

  • Opportunités & Risques