Hydrogène Basket

Opportunités durables: miser de façon diversifiée sur les spécialistes de l'hydrogène

 

PERLES sur le Basket Hydrogène

Décarbonation: lutter contre le changement climatique

Fin 2019, l'Union européenne (UE) a présenté son «Green Deal». La Commission européenne souhaite une UE climatiquement neutre pour 2050. Au cœur du projet: la «décarbonation», c'est-à-dire la réduction drastique des émissions de carbone. Mais la lutte contre le CO2, nuisible au climat, n'est pas l'apanage du seul Vieux Continent. L'hydrogène est vu comme un élément clé de la transition énergétique. Aucun élément n'est aussi répandu dans l'univers que ce gaz incolore et inodore qui permet de produire de l'électricité sans générer de dioxyde de carbone. Si la séparation de l'hydrogène se fait à l'aide de sources d'énergie renouvelables, toute la chaîne de production reste neutre en CO2. Ce fait n'est pas nouveau, mais il y a eu de nombreux revers dans le développement et l'adoption de l'hydrogène comme source d'énergie.

Hydrogène: un rattrapage accéléré

À l'heure actuelle, l'hydrogène est clairement distancé, en termes de coûts, par les combustibles fossiles tels que le gazole ou le gaz naturel. Cependant, d'après l'UBS CIO GWM, les incitations étatiques, combinées à des taxes sur le CO2, devraient entraîner une accélération de la production. (Source: UBS CIO GWM, Chemicals Sector, „Hydrogen: Expert Call - a big opportunity but with some big issues to tackle“, 05.02.2020) C'est ce qu'indique une étude publiée début 2020 par le Hydrogen Council. En coopération avec le cabinet de conseil McKinsey & Company, ce groupement sectoriel a examiné 40 technologies dans 35 applications différentes, allant du transport routier au trafic aérien en passant par le chauffage des bâtiments. Dans l'ensemble, les auteurs concluent que les coûts de nombreuses applications de l'hydrogène pourraient baisser de 50% sur les dix prochaines années. Cette source énergétique pourrait alors concurrencer d'autres options respectueuses du climat et même, dans certains cas, conventionnelles. (Source: Hydrogen Council, „Path to hydrogen competitiveness A cost perspective“, 20.01.2020) 

Exemple: Migros utilise l'hydrogène comme carburant

Les efforts de l'industrie pour assurer une logistique propre sur les routes suisses seront bientôt visibles. En mars 2020, Hyundai compte livrer en Suisse son premier «Xcient». Ce camion équipé de deux piles à combustible de 95 KW et d'un réservoir d'à peine 35 kg d'hydrogène offre une autonomie de plus de 400 kilomètres, soit bien davantage que les poids-lourds actuels à moteur électrique. L'hydrogène consommé par ce camion d'un nouveau genre est fourni par une installation d'électrolyse de 2 MW, située à Gösgen. Au début, le 18 tonnes sera utilisé par les membres de l'association de soutien «Mobilité H2 Suisse» qui comprend notamment la chaîne de distribution Migros et le groupe laitier Emmi. D'ici 2025, Hyundai compte mettre en circulation jusqu'à 1600 camions Xcient en Suisse. Des projets similaires devraient démarrer cette année dans deux autres pays d'Europe.(Source: Thomson Reuters, Medienbericht, 28.02.2020)

Idée d'investissement: actions sélectionnées liées à l'hydrogène

Au vu des prévisions et des projets concrets, il n'est pas surprenant que le thème de l'hydrogène soit de plus en plus populaire à la Bourse. Certaines actions liées à ce carburant d'avenir sont très appréciées des investisseurs. Cependant, comme ce marché n'en est qu'à ses débuts, des déceptions et des reculs de prix peuvent survenir, notamment parmi les valeurs spécialisées. Il est donc recommandé d'adopter une approche diversifiée pour ce thème de placement. C'est précisément dans cette optique qu'UBS propose le nouveau Hydrogen Basket. Celui-ci comprend 13 entreprises sélectionnées, initialement équipondérées. Il s'agit notamment des groupes gaziers industriels Air Liquide et Linde. Cette dernière société détient une participation dans Hydrospider AG, l'opérateur de l'usine d'électrolyse de Gösgen. (Source: hydrospider.ch, 04.03.2020) Tandis que ces deux grosses capitalisations ont une large base opérationnelle, le Canadien Ballard Power Systems se concentre sur la production de piles à combustible. Il y a aussi le Norvégien NEL, véritable «pure player» de la production, du stockage et de la distribution d'hydrogène de sources renouvables.

Notre solution produit

Avec UBS PERLES, les investisseurs peuvent inclure le Hydrogen Basket dans leur portefeuille, obtenant ainsi un accès sélectif et diversifié à ce thème de placement prometteur et déjà populaire. On peut adopter une approche classique «buy and hold» sur une durée de sept ans aussi bien qu'une exposition à plus court terme. Tout dividende versé par les entreprises du panier est réinvesti, net, dans l'action respective.


 

  • Opportunités & Risques