4x Short Factor Certificate

Sous-jacent: NASDAQ 100 Index Catégorie de produit ASPS/EUSIPA: Constant Leverage Certificate (2300) SIX symbol: FS4NAU / Valor: 46217529 / ISIN: CH0462175297

Dernière mise à jour 14.02.2020
  • Bid

    2.18 CHF
    Volume: 500'000

  • Ask

    2.19 CHF
    Volume: 500'000

Faits principaux

Facteur de levier4x
Bid - Ask spread0.01 CHF / 0.46%
BourseSIX SP Exchange
Remboursementen espèces

Information sur l'impôt Suisse

Impôt anticipéNon
Impôt sur le revenuNon
Droits de timbreNon

Calandrier du produit

Date de fixation du prix04.02.2019
Date de tangence du Knock OutPas touché

Informations du produit

Current Strike12'029.475 USD
Current Reset Barrier (CRB)11'788.8855 USD
Dernière mise à jour14.02.2020
Prix du sous-jacent1)9'623.580482 USD
Distance du CRB2'165.305018 USD (22.50%)

Current Fee Adjustment Ratio (CFAR)

Certificate Fee (CF)0.25%
Financing Spread (FS)0.50%

UBS Factor Certificates

Avec les UBS Factor Certificates, les investisseurs prêts à prendre des risques peuvent participer de manière plus que proportionnelle à l'évolution du cours d'une valeur sous-jacente (par exemple actions, indices, matières premières ou paires de devises). Le Factor Certificate long mise sur une hausse des cours, tandis que le Factor Certificate short tire profit d'une baisse des cours. Le Factor Certificate se différencie des autres produits à effet de levier, comme les warrants ou les mini-futures, par le fait que le levier reste constant. Par exemple, un Factor Certificate (10x long) reproduit l'évolution quotidienne de la valeur sous-jacente avec un levier constant de 10. Ce mode de fonctionnement permet un ajustement quotidien du strike et du ratio de conversion.

Le produit perd évidemment de sa valeur de manière plus que proportionnelle si la valeur sous-jacente n'évolue pas dans la direction souhaitée. Dès que le cours de la valeur sous-jacente atteint le strike ou passe en dessous (Factor Certificate long) ou au dessus (Factor Certificate short), on a affaire à un événement knock-out. Dans ce cas, le produit expire immédiatement en perdant toute sa valeur, et l'investisseur subit une perte totale. Il n'y a toutefois pas d'engagement d'effectuer des versements supplémentaires comme c'est l'habitude pour les opérations à terme.

Pour atténuer le risque de perte dans des phases de marché marquées par une forte volatilité, le Factor Certificate inclut un mécanisme de resetting. Celui-ci peut intervenir en cas de fortes fluctuations des cours durant une journée de négoce (Intraday). La barrière de reset est déterminante. Pour le Factor Certificate long, elle se situe au-dessus du strike, et pour la variante short, en dessous du strike. Si la valeur sous-jacente atteint ou franchit cette barrière, le strike est ajusté – à la baisse pour un Factor Certificate long, et à la hausse pour un Factor Certificate short. Le ratio de conversion est également recalculé. De cette façon, le début d’un nouveau jour de négoce est simulé, que le Factor Certificate commence avec une barrière plus basse (long) ou plus haute (short) – le risque d'un knock-out n'est toutefois pas conjuré.

Une autre différence par rapport aux warrants est que la volatilité n'influe quasiment pas sur l'évolution de la valeur des Factor Certificates. Une autre caractéristique de ces certificats est leur durée illimitée.

Le fait que l'effet de levier du Factor Certificate repose sur une base quotidienne entraîne une dépendance de trajectoire. Si la valeur sous-jacente d'un Factor Certificate long évolue dans une tendance haussière ou que la valeur sous-jacente d'un Factor Certificate short évolue dans une tendance baissière, l'investisseur en profite ainsi de manière plus que proportionnelle en fonction du levier choisi et peut réaliser des rendements plus élevés. Si en revanche la valeur sous-jacente évolue dans un marché en stagnation, l'investisseur risque de subir des pertes. C'est en particulier le cas quand la valeur sous-jacente fluctue pendant assez longtemps autour du cours initial.

Les investisseurs doivent en outre tenir compte du risque inhérent à l'émetteur car, en cas d'insolvabilité d'UBS SA – indépendamment de l'évolution de la valeur sous-jacente et des autres paramètres de marché –, ils peuvent perdre le capital investi.